DESTIN CLOWNESQUE « fils de sociopathe » : quand la nièce de Donald Trump écrit sur son oncle »

1136 gettyimages 110537932

Le livre de Mary Trump, la nièce de Donald Trump, sortira le 14 juillet aux États-Unis. Ce portrait au vitriol de la famille Trump, de l’enfance et de la jeunesse du président américain, est déjà best-seller avant même sa mise en vente dans les librairies.

https://www.franceinter.fr/monde/clown-fils-de-sociopathe-ce-que-raconte-le-livre-de-la-niece-de-trump-sur-le-president-americain

© Getty / The LIFE Picture Collection

Les parents Trump Fred (à g.) et Mary lors du mariage en 1993 de leur fils Donald avec sa 2ème épouse Marla Maples

Les Américains appellent cela un « tell all », un « livre qui dit tout »

En l’occurrence, le livre autobiographique de Mary Trump, nièce du président américain, Too Much and Never Enough : How My Family Created the World’s Most Dangerous Man (Ed. Simon & Schuster), dit tout sur la famille Trump. Le titre, traduit, est très explicite : « Trop et jamais assez : comment ma famille a créé l’homme le plus dangereux au monde ». D’après les bonnes feuilles du livre, Mary Trump y raconte l’ambiance familiale délétère, le poids du patriarche, Fred Trump, qu’elle qualifie de « sociopathe » et se montre très inquiète à propos de son oncle : « S’il obtient un deuxième mandat, ce sera la fin de la démocratie américaine. »

Le livre, dont la parution était prévue au milieu de l’été, sortira donc finalement le 14 juillet après une tentative de la famille Trump de bloquer sa parutiontentative rejetée par la justice la semaine dernière. Devant le bruit qu’a fait la prochaine sortie de l’ouvrage, l’éditeur a même décidé d’avancer la mise en rayons, le livre étant déjà un best-seller des pré-ventes sur Amazon. Même s’il n’est pas encore sorti, l’ouvrage dépasse d’ailleurs celui de John Bolton, The Room Where It Happened.

Par la voix de son attachée de presse Kayleigh McEnany, la Maison-Blanche a réagi affirmant que « ces allégations n’étaient pas vraies et que tout cela était ridicule ». Toujours est-il que l’ouvrage est nourri d’anecdotes familiales, de jeunesse, d’enfance, personnelles et intimes, parfois embarrassantes et permet ainsi une autre perspective sur le 45e président des États-Unis. 

Mary, fille du fils rejeté

Mary Trump est la fille du frère aîné de Donald Trump, Fred Junior, décédé en 1981. Ce dernier a toujours refusé de suivre le chemin paternel et de s’embarquer dans l’entreprise familiale ; il deviendra alcoolique et mourra de son addiction en 1981. Depuis des années, Mary et son oncle n’ont plus de relation. Elle n’a jamais pardonné à Donald Trump qu’il aille au cinéma le soir où son père est mort. Elle n’a jamais pardonné non plus que le patriarche, Fred, père de Donald, l’ait entièrement écartée de son testament. Et reste persuadée que le président américain a joué un rôle dans cette cruelle décision successorale. 

Mary Trump est aussi psychologue, ce qui rajoute à l’intérêt de ce livre, car il ressemble à une sorte de séance de psychanalyse du personnage. Elle affirme enfin être la seule de la famille à vouloir dire la vérité sur les Trump. C’est en tout cas la première d’entre eux à s’attaquer publiquement au président.

« S’il obtient un deuxième mandat, ce sera la fin de la démocratie américaine »

Dans son livre, Mary Trump décrit son oncle comme un président qui « ne fait pas le job, qui ne fait que regarder la télé et tweeter des insultes »Selon elle, Donald Trump ne connait rien en politique : « Son penchant pour la division et l’incertitude qui mine notre pays ont créé un torrent de catastrophes que mon oncle est le moins capable d’affronter. »

Mary Trump estime qu’il refuse de passer des tests psychologiques alors qu’il n’a pas, selon elle, l’état mental nécessaire pour affronter les crises que le pays traverse. Avec sa casquette de psychologue, elle estime qu’on pourrait le définir comme quelqu’un présentant un trouble de la personnalité antisociale. Il semble, selon elle, que Donald Trump ait un handicap de lecture qui aurait altéré pendant des années sa capacité de compréhension de toute information. 

Un « fils de sociopathe » 

Selon Mary Trump, tout remonte à l’enfance de Donald. Elle affirme que le patriarche, Fred Trump, celui par qui la fortune est arrivée, était « un sociopathe » responsable d’avoir déformé la perception que Donald Trump a du monde. Les parents de Donald Trump, Fred et Mary, apparaissent comme des parents très durs, cruels, surtout le père. 

Homme d’affaires ayant réussi dans l’immobilier, Fred Trump est celui (selon sa petite-fille Mary) qui aurait monté ses trois enfants les uns contre les autres lorsqu’ils étaient encore jeunes. Homme « dominateur » qui voulait faire de ses fils des « tueurs » : l’impact sur Donald Trump sera immense, selon Mary, car c’est lui qui aurait hérité le plus des défauts de son père : « Diviser est la seule manière qu’a [mon oncle] pour survivre. Mais il ne peut jamais faire oublier le fait qu’il est et sera toujours un petit garçon terrifié. »

Une famille déstructurée

L’une des phrases les plus dures que l’on peut lire dans le livre de Mary Trump concerne son propre père Fred Junior, décédé en 1981.

Plus loin, comme si elle examinait un patient, elle décrit la personnalité de son oncle : « Donald n’est pas juste faible, son ego est une chose fragile qui doit sans cesse être renforcé car il sait, au plus profond de lui-même, qu’il n’est pas du tout celui qu’il fait croire. » Elle affirme également que sa tante, Maryanne Trump Barry, juge à la retraite et sœur de Donald Trump, a même déclaré quand il a annoncé sa candidature en 2015 : « C’est un clown. » 
Mary Trump ajoute : « Sa cruauté lui sert à détourner notre attention et la sienne de l’immensité de ses échecs. » Elle décrit aussi comment son père était méprisé et raillé par son grand-père, Fred Senior. Et comment Donald Trump « a appris à mentir pour se rentre intéressant » après avoir vu jusqu’où le patriarche pouvait aller dans l’humiliation de son frère aîné.   
Trump aurait payé quelqu’un pour entrer à l’université
Mary Trump accuse Donald Trump d’avoir triché pour entrer à l’université. Ainsi, il aurait rémunéré quelqu’un pour obtenir son test d’entrée (SAT). Elle cite même le nom de l’élève, Joe Shapiro, qui, à l’époque, s’est présenté pour passer l’examen d’entrée à sa place. « Donald a très bien payé son copain », dit-elle. Or, Trump s’est toujours vanté d’avoir fait de bonnes études et d’avoir eu de bonnes notes. Cette accusation jette forcément le doute sur ses études. Mary explique aussi que Donald Trump faisait faire ses devoirs à sa sœur.

SOURCES : https://www.franceinter.fr/monde/clown-fils-de-sociopathe-ce-que-raconte-le-livre-de-la-niece-de-trump-sur-le-president-americain

Be the first to reply

Laisser un commentaire