[FLASH INFO DIRECT] . Attaque à Nice : «Nous ne céderons rien», répète Emmanuel Macron !

SOURCES : https://www.leparisien.fr/faits-divers/direct-attaque-au-couteau-a-nice-trois-morts-un-suspect-interpelle-29-10-2020-8405536.php

Trois personnes ont été tuées ce jeudi dans une basilique en plein cœur de Nice. Une attaque au couteau dont le parquet antiterroriste s’est saisi. Macron s’est rendu sur place.

 Nice, le 29 octobre 2020. De gauche à droite : le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, Gérald Darmanin (Intérieur), Emmanuel Macron et Christian Estrosi (maire de Nice).
Nice, le 29 octobre 2020. De gauche à droite : le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, Gérald Darmanin (Intérieur), Emmanuel Macron et Christian Estrosi (maire de Nice). REUTERS/Eric Gaillard

Par J.P.Le 29 octobre 2020 à 11h28, modifié le 29 octobre 2020 à 18h21

L’essentiel :

  • Une attaque au couteau a eu lieu dans la basilique Notre-Dame de l’Assomption à Nice, ce jeudi 29 octobre vers 9 heures.
  • Trois personnes sont décédées, dont le sacristain de l’église.
  • Brahim A., l’auteur présumé des faits serait un Tunisien de 21 ans, arrivé en France par l’Italie. Il a crié à plusieurs « Allahou akbar », a été interpellé. Il est actuellement au bloc opératoire.
  • Le parquet national antiterroriste s’est immédiatement saisi des faits.
  • Le plan Vigipirate a été porté à son niveau maximal (« urgence attentat »).
  • Emmanuel Macron est arrivé sur place en tout début d’après-midi, avec Gérald Darmanin (Intérieur) et Eric Dupond-Moretti (Justice).

Suivez les événements après l’attaque au couteau à Nice :

18h15. Trump dit sa solidarité avec la France. « Nous sommes de tout cœur avec les Français. L’Amérique est aux côtés de notre plus vieil allié dans ce combat », a tweeté le président des Etats-Unis. « Ces attaques terroristes d’islamistes radicaux doivent prendre fin immédiatement. Aucun pays, que ce soit la France ou un autre, ne peut plus les tolérer ! »

Par J.P.Le 29 octobre 2020 à 11h28, modifié le 29 octobre 2020 à 18h21

L’essentiel :

  • Une attaque au couteau a eu lieu dans la basilique Notre-Dame de l’Assomption à Nice, ce jeudi 29 octobre vers 9 heures.
  • Trois personnes sont décédées, dont le sacristain de l’église.
  • Brahim A., l’auteur présumé des faits serait un Tunisien de 21 ans, arrivé en France par l’Italie. Il a crié à plusieurs « Allahou akbar », a été interpellé. Il est actuellement au bloc opératoire.
  • Le parquet national antiterroriste s’est immédiatement saisi des faits.
  • Le plan Vigipirate a été porté à son niveau maximal (« urgence attentat »).
  • Emmanuel Macron est arrivé sur place en tout début d’après-midi, avec Gérald Darmanin (Intérieur) et Eric Dupond-Moretti (Justice).

Suivez les événements après l’attaque au couteau à Nice :

18h15. Trump dit sa solidarité avec la France. « Nous sommes de tout cœur avec les Français. L’Amérique est aux côtés de notre plus vieil allié dans ce combat », a tweeté le président des Etats-Unis. « Ces attaques terroristes d’islamistes radicaux doivent prendre fin immédiatement. Aucun pays, que ce soit la France ou un autre, ne peut plus les tolérer ! »https://platform.twitter.com/embed/index.html?creatorScreenName=le_parisien&dnt=false&embedId=twitter-widget-0&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1321856046974050305&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.leparisien.fr%2Ffaits-divers%2Fdirect-attaque-au-couteau-a-nice-trois-morts-un-suspect-interpelle-29-10-2020-8405536.php&siteScreenName=le_parisien&theme=light&widgetsVersion=ed20a2b%3A1601588405575&width=550px

18h10. Conférence de presse à 21 heures. Le procureur antiterroriste Jean-François Ricard tiendra une conférence de presse à 21 heures sur l’attaque survenue dans la basilique Notre-Dame.

18h05. Le message de Macron aux Niçois. « Niçoises, Niçois, C’est la troisième fois que le terrorisme islamiste frappe votre ville, ses habitants. Je sais le choc que vous ressentez, avec vous tout le pays, et je le crois, le monde entier. Ne cédons à aucun esprit de terreur », a tweeté le chef de l’Etat en fin d’après-midi.

18 heures. L’association musulmane réformiste Ahmadiy condamne l’attaque. « Le meurtre et la décapitation de Samuel Paty et l’attentat de Nice plus tôt dans la journée doivent être condamnés dans les termes les plus forts. Ces attaques graves sont totalement contraires aux enseignements de l’islam. Notre religion n’autorise en aucune circonstance le terrorisme ou l’extrémisme », a réagi Hadhrat Mirza Masroor Ahmad. « Nous devons tous nous unir pour éradiquer toutes les formes d’extrémisme et encourager la compréhension mutuelle et la tolérance. »

17h40. La communauté juive européenne dénonce « le mal absolu ».« Nous sommes profondément choqués par la barbarie et le mal absolu incarné par ces attaques menées à l’encontre de citoyens français et de la République française », a indiqué dans un communiqué Moshe Kantor, président du Congrès juif européen (CJE), une institution laïque basée à Bruxelles représentant la communauté juive européenne. « Les attaques ciblant le droit fondamental à la liberté d’expression d’une part et la tolérance manifestée à l’égard de l’islamisme radical d’autre part constituent un soutien moral à ces actes terroristes », a-t-il ajouté, évoquant aussi la récente décapitation du professeur français Samuel Paty.

Par J.P.Le 29 octobre 2020 à 11h28, modifié le 29 octobre 2020 à 18h21

L’essentiel :

  • Une attaque au couteau a eu lieu dans la basilique Notre-Dame de l’Assomption à Nice, ce jeudi 29 octobre vers 9 heures.
  • Trois personnes sont décédées, dont le sacristain de l’église.
  • Brahim A., l’auteur présumé des faits serait un Tunisien de 21 ans, arrivé en France par l’Italie. Il a crié à plusieurs « Allahou akbar », a été interpellé. Il est actuellement au bloc opératoire.
  • Le parquet national antiterroriste s’est immédiatement saisi des faits.
  • Le plan Vigipirate a été porté à son niveau maximal (« urgence attentat »).
  • Emmanuel Macron est arrivé sur place en tout début d’après-midi, avec Gérald Darmanin (Intérieur) et Eric Dupond-Moretti (Justice).

Suivez les événements après l’attaque au couteau à Nice :

18h15. Trump dit sa solidarité avec la France. « Nous sommes de tout cœur avec les Français. L’Amérique est aux côtés de notre plus vieil allié dans ce combat », a tweeté le président des Etats-Unis. « Ces attaques terroristes d’islamistes radicaux doivent prendre fin immédiatement. Aucun pays, que ce soit la France ou un autre, ne peut plus les tolérer ! »https://platform.twitter.com/embed/index.html?creatorScreenName=le_parisien&dnt=false&embedId=twitter-widget-0&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1321856046974050305&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.leparisien.fr%2Ffaits-divers%2Fdirect-attaque-au-couteau-a-nice-trois-morts-un-suspect-interpelle-29-10-2020-8405536.php&siteScreenName=le_parisien&theme=light&widgetsVersion=ed20a2b%3A1601588405575&width=550px

18h10. Conférence de presse à 21 heures. Le procureur antiterroriste Jean-François Ricard tiendra une conférence de presse à 21 heures sur l’attaque survenue dans la basilique Notre-Dame.

18h05. Le message de Macron aux Niçois. « Niçoises, Niçois, C’est la troisième fois que le terrorisme islamiste frappe votre ville, ses habitants. Je sais le choc que vous ressentez, avec vous tout le pays, et je le crois, le monde entier. Ne cédons à aucun esprit de terreur », a tweeté le chef de l’Etat en fin d’après-midi.https://platform.twitter.com/embed/index.html?creatorScreenName=le_parisien&dnt=false&embedId=twitter-widget-1&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1321852833734578179&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.leparisien.fr%2Ffaits-divers%2Fdirect-attaque-au-couteau-a-nice-trois-morts-un-suspect-interpelle-29-10-2020-8405536.php&siteScreenName=le_parisien&theme=light&widgetsVersion=ed20a2b%3A1601588405575&width=550px

18 heures. L’association musulmane réformiste Ahmadiy condamne l’attaque. « Le meurtre et la décapitation de Samuel Paty et l’attentat de Nice plus tôt dans la journée doivent être condamnés dans les termes les plus forts. Ces attaques graves sont totalement contraires aux enseignements de l’islam. Notre religion n’autorise en aucune circonstance le terrorisme ou l’extrémisme », a réagi Hadhrat Mirza Masroor Ahmad. « Nous devons tous nous unir pour éradiquer toutes les formes d’extrémisme et encourager la compréhension mutuelle et la tolérance. »

17h40. La communauté juive européenne dénonce « le mal absolu ».« Nous sommes profondément choqués par la barbarie et le mal absolu incarné par ces attaques menées à l’encontre de citoyens français et de la République française », a indiqué dans un communiqué Moshe Kantor, président du Congrès juif européen (CJE), une institution laïque basée à Bruxelles représentant la communauté juive européenne. « Les attaques ciblant le droit fondamental à la liberté d’expression d’une part et la tolérance manifestée à l’égard de l’islamisme radical d’autre part constituent un soutien moral à ces actes terroristes », a-t-il ajouté, évoquant aussi la récente décapitation du professeur français Samuel Paty.Newsletter – L’essentiel de l’actuChaque matin, l’actualité vue par Le ParisienJE M’INSCRISVotre adresse mail est collectée par Le Parisien pour vous permettre de recevoir nos actualités et offres commerciales. En savoir plus

17h25. Le chef de l’ONU « condamne fermement une attaque odieuse ». Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres « condamne fermement l’attaque odieuse » survenue à Nice, au cours de laquelle plusieurs personnes ont été tuées, a déclaré à New York son porte-parole, Stéphane Dujarric. « Il réaffirme la solidarité des Nations unies avec la population et le gouvernement de la France » dans cette épreuve, a-t-il ajouté.

17h05. L’identité de l’assaillant se précise. D’après l’AFP, Brahim A., Tunisien de 21 ans, est arrivé en Europe par Lampedusa fin septembre où il a été mis en quarantaine par les autorités italiennes avant d’être visé par une obligation de quitter le territoire italien et laissé libre. Il est arrivé en France début octobre. Selon le Corriere della Sera, l’assaillant était à Bari, dans les Pouilles, le 9 octobre, « pour les procédures d’identification des ressortissants non européens ». La police et les services de renseignement italiens retracent désormais les étapes du voyage qui ont conduit Brahim A. sur la Côte d’Azur. Surtout, ils vérifient pourquoi il n’était pas détenu dans l’attente de son rapatriement. L’identité de l’assaillant n’est pas formellement confirmée.

16h40. Les églises régulièrement prises pour cible. « Les chrétiens ne doivent pas devenir un symbole à abattre. » Les mots, du porte-parole de la Conférences des évêques de France (CEF), après l’attaque survenue dans la basilique Notre-Dame de Nice, ne sont pas anodins. Ces dernières années, les églises ont régulièrement été prises pour cible. Notre article à lire ici.

16h10. A Marseille, des musulmans appellent à déposer une gerbe devant Notre-Dame de la Garde. D’après notre correspondant à Marseille, les musulmans marseillais appellent à se rassembler à 17 heures devant la basilique Notre-Dame de la Garde, surnommée la Bonne Mère, pour déposer une gerbe et assurer leur soutien « à leurs frères chrétiens ».

16 heures. Profil de Brahim A. Selon nos informations, des papiers de la Croix rouge italienne ont été retrouvés sur l’assaillant. Il serait rentré en Europe via l’Italie et serait en situation irrégulière. Il serait né en Tunisie le 29 mars 1999. Tous ces éléments restent encore à vérifier.

15h55. Pour l’ex-Premier ministre de Malaisie, « les musulmans ont le droit de tuer des Français ». Mahathir Mohamad, qui fut Premier ministre de Malaisie, pays à majorité musulmane, a posté sur son compte Twitter des propos incendiaires. Se référant à la décapitation de l’enseignant Samuel Paty, qui avait montré des caricatures du prophète Mahomet à ses élèves, Mahathir a déclaré qu’il n’approuvait pas l’attentat mais que la liberté d’expression n’incluait pas « les insultes à l’égard d’autrui ». « Quelle que soit la religion mise en cause, les gens qui sont en colère tuent », a affirmé l’ex-Premier ministre, âgé de 95 ans, auteur dans le passé de déclarations controversées sur les juifs et les homosexuels. « Au cours de leur histoire, les Français ont tué des millions de gens. Beaucoup étaient musulmans. Les musulmans ont le droit d’être en colère et de tuer des millions de Français pour les massacres du passé », a-t-il ajouté.

15h44. « Nous devons nous unir. » « En France il n’y a qu’une communauté, c’est la communauté nationale. […] Nous devons dans ces moments nous unir et ne rien céder à l’esprit de division », conclut Emmanuel Macron.

15h40. « Nous ne céderons rien. » « Une fois encore, notre pays a été frappé par une attaque terroriste islamiste », déclare le président de la République à Nice. « Une fois encore ce matin, ce sont trois de nos compatriotes qui sont tombés, à Nice, en cette basilique. Très clairement, c’est la France qui est attaquée. Au même moment, nous avions un site consulaire français qui était attaqué en Arabie saoudite. Au même moment, des interpellations sur notre territoire se faisaient. »

15h39. Militaires mobilisés. Pour protéger les lieux de culte, « protéger aussi les écoles pour la rentrée », « les militaires seront davantage mobilisés. Nous passerons de 3000 à 7000 militaires sur notre sol », explique Macron.

15h36. « C’est une nouvelle fois les catholiques qui sont attaqués, à la veille de la Toussaint. » « Je veux d’abord dire le soutien de la nation tout entière, aux catholiques. […] Aujourd’hui, la nation tout entière se tient au côté de nos concitoyens catholiques », déclare le chef de l’Etat.

15h35. Macron s’exprime depuis Nice.

15h25. Castex va recevoir l’archevêque de Paris et le président de la Conférence des évêques de France. Une fois achevée sa conférence presse détaillant les mesures du reconfinement, le Premier ministre Jean Castex recevra l’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, et le président de la Conférence des évêques de France, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, ce soir, à 20h30 à Matignon. Cet échange pourrait être suivi d’une déclaration commune.

Be the first to reply

Laisser un commentaire